MASTER CLASS MISE EN SCENE

La mise en scène comme une construction politique et esthétique.

Qu’est-ce que c’est la mise en scène ?
Comment est-ce que la mise en scène se constitue, se pense, se travaille, se développe, s’agence ?
Comment créer une forme théâtrale ?

Lors de ce cours, la question abordait la complexité de la mise en scène et proposait des approches différentes pour l’explorer et l’expérimenter : la mise en scène comme un artisanat, une pensée, une écriture esthétique, un regard, une vision, une multitude de perspectives,…

À partir de plusieurs exemples, lectures et échanges,  Maya proposait aux élèves de composer un espace de travail, créer des actions et répéter la situation proposée avec un début et une fin. C’était une manière ludique d’explorer plusieurs démarches, méthodes, exercices et conceptions de travail, ainsi que d’inventer des jeux en fonction de ce qu’on recherche. Quel est le rapport qu’on entretient avec les choses, les gens et les mondes ?

Pendant ces huit jours de cours, les élèves s’entraînaient : de l’écriture à la conception artistique, de l’agencement musical et scénique à la composition totale, en passant par la direction d’acteur, par la structuration de textes, partitions, chorégraphies de voix et de corps et par l’écoute.
Comment développer sa propre notation de travail, son écriture de création, sa démarche artistique ?

Mais aussi, comment travailler avec l’acteur, comment entrer en mouvement et en construction de corps, d’échange, de dialogue et d’exigence ? Démarche scientifique versus démarche subjective. L’espace théâtre comme un lieu sensitif, politique, physique.

Ce cours permettait aux élèves de développer quelque chose de personnelle dans un espace collectif ; tout en affinant et précisant leurs propres trajets et trajectoires d’idées, ils s’efforçaient de penser l’espace total, ce lieu à géométries et vitesses variables, partagé en cinq zones de travail de cinq metteurs en scène, et qui s’appelait à la fin : NATVILLE (une écriture collective développée en hommage à leur camarade Natazsa, qui ne pouvait pas participer au cours)

Pré-requis
Connaissance générale du développement de la dramaturgie et de l’histoire du théâtre, depuis les Grecs, l’époque classique jusqu’à l’éclatement de formes de nos jours.

Groupe cible
Elèves intéressés à explorer et expérimenter des outils de travail concernant la réflexion et la conception sur la mise en scène, l’espace scénique, la direction de l’acteur, la dramaturgie et la trans-disciplinarité.

Objectifs d’enseignements
Faire connaissance, explorer et aborder la mise en scène comme une pensée et réflexion combinatoire, comme un artisanat et comme une écriture politique, esthétique et physique.