HOWL

Auf Deutsch

Maya Bösch invite la chorégraphe Noemi Lapzeson à lire deux parties du poème Howl d’Allen Ginsberg dans sa langue originale. Cette invitation est porteur d’un geste symbolique et amoureux. Noemi sera accompagnée par l’artiste sonore Rudy Decelière.

Cette lecture est la première étape du processus de travail 2011-2012 mené par la compagnie sturmfrei sur la « Beat Generation ».

Ce poème a été écrit en 1955 en anglais par Allen Ginsberg et fut édité en 1956 chez City Lights Books. Il fut traduit en français et puis fut publié dans une version bilingue chez Christian Bourgois en 1976.

Le poème Howl absolument « culte » se traduit par « hurler » ou « mugir », un texte d’une violence inouïe qui résonne encore aujourd’hui, 50 ans plus tard, avec cri de colère, fureur et puissance verbale. Il est révolutionnaire et nouveau, présentant une série de propositions lyriques et provocatrices, chantant les paradis artificiels, la critique politique ou la liberté sexuelle, avec des mots forts et incorrects pour l’époque : symboles de révoltes de cette époque.