Cheval de Bataille (censuré)

Installation & Censure

Une vision d’un temps vide, suspendu.

Une expérimentation. Déplacer un cheval empaillé en plein centre ville. Déplacer un élément scénographique de la création HUNGER ! Richard III Shakespeare mis en scène par Maya Bösch en 2005 a la Comédie de Genève. Décaler le tragique du théâtre dans un espace urbain d’art contemporain. Créer une perturbation.

Processus de décontextualisation.

Un Happening 2013.

Ecriture instantanée par une metteur en scène et un photographe en réaction à la fermeture d’un des dernières lieux publiques d’art contemporain à Genève : Zabriskie Point.

Recherche d’assemblages, de formules.

Cadrer.

Ready made.

 

Exposer et mettre à nu.

Créer une chimie démesurée.

Troubler la perception.

Irriter nerfs optiques.

 

Minimalisme de signes et de gestes.

Pas de fioritures / poids qui pend dans le vide.

Tête baissée, pas de galop.

 

Un dérèglement accidentel au carrefour de Plainpalais.

Le cheval mort à hauteur des yeux : un miroir qui dérange ?

Un choc.

 

Immobilité et silence au ras du sol.

Regard détourné de nous.

Fragilité. Impuissance. Défaite.

Asphyxie générale.

Nature morte.

Environnement apocalyptique : Mac’Do, Starbucks, rythme frénétique et stagnation.

Aucune échappatoire.

Où est la violence ?

Genève, avril 2013, Maya Bösch, Regis Golay

L’installation CHEVAL DE BATAILLE a été censurée par les organisateurs de l’espace d’art contemporain Zabriskie Point, le vendredi 5 avril 2013.

En attaché ici, vous trouverez uniquement une petite sélection d’articles de presse. Pour plus d’informations, veuillez-vous adresser directement à la Compagnie sturmfrei, info@ciesturmfrei.ch