Beat Generation

Maya Bösch mène un atelier pour découvrir une époque historique qu’on appelle la « BEAT GENERATION (1955 – 1968) ». Le poème « HOWL » d’Allen Ginsberg, texte phare de cette époque est le point de départ pour de multiples recherches, lectures et discussions sur l’écriture, la fonction du théâtre dans une société en mouvement, le théâtre expérimental et la performance, l’art et le politique. La démarche consiste à sensibiliser les acteurs via des références de l’époque et du XXème siècle (écritures, contexte politique, manifestes, musiques, photographies, films,…) sur un terrain pratique, ludique et exigeant pour expérimenter, observer et développer les rapports que nous entretenons avec nous-mêmes et les autres, avec le corps, les mots, l’espace et le temps. Qu’est-ce que c’est un acteur aujourd’hui ?

Sur le plan pratique dramaturgique, ce projet d’atelier consiste à introduire des concepts et techniques sur quatre axes fondamentaux:

-      le choeur

-      le mouvement

-      le rythme et la composition

-      l’écriture et l’espace

Que signifie le choeur aujourd’hui ? Le travail sur le choeur est un travail de groupe, une construction et organisation collective et individuelle dans le temps et l’espace.

Qu’est-ce que le mouvement ? Comprendre le mouvement comme une écriture, un geste ou un signe. Sur la base de différents exercises, les acteurs apprennent à s’entretenir et à dialoguer ensemble en créant des configurations spatiales, des rapports et des situations.

Qu’est-ce qu’un statement ? Travail sur le rythme et l’organisation du corps dans l’espace.